La noirceur est incalculable

par seyne, vendredi 05 juillet 2019, 13:05 (il y a 163 jours) En réponse à Timothée

bon moi je ne suis pas trop convaincue, je trouve que tu te laisses aller à la facilité.

dans la première strophe, "ensanglantés" on s'en passerait bien, vu que ça ne renvoie à rien du poème. Et la neige, qu'est-ce qu'elle répand sur ces paysages qui …etc ? Relis ta phrase.

dans la deuxième strophe, le début est uniquement fait de jeux de mots qui n'apportent pas de sens. J'aime beaucoup la deuxième moitié par contre.
et le reste, c'est un peu du bla bla.

Je pense que tu as du talent mais que tu es tellement terrifié par l'idée d'écrire que tu fais n'importe quoi en espérant que ce soit génial. La poésie dit quelque chose qui vient du centre de soi, il faut écouter avant d'écrire.

Fil complet :