l'art n'est pas consolant, l'art dérange

par Soledad, samedi 07 septembre 2019, 17:51 (il y a 16 jours) En réponse à Annie

Je partage complètement votre analyse.
Le totalitarisme d'une élite intellectuelle autoproclamée a préparé le terrain à des références culturelles imposées par un mécénat qui se permet de décider de ce qui est beau ou ne l'est pas.
Nous assistons ainsi à la privatisation de l'esprit critique. On peut se demander si on est encore en mesure d'apprécier la valeur créatrice d'un artiste en toute objectivité ou si, à grand renfort de propagande, l'élite qui alimente les aspirations sociales n'a pas fait en sorte qu'on le désigne comme tel puisqu'ils l'ont choisi. Tous ces jugements de valeur me semblent limitatifs et, au bout du compte, n' entravent-ils pas les libertés qu'ils prétendent défendre?

Fil complet :