Affects de la tristesse

par Claire, samedi 03 février 2018, 18:57 (il y a 108 jours) En réponse à catr

Pour répondre avec un pas de côté, et peut-être aussi te répondre sur le « c’est peut-être éteint... » si désolé, que tu disais.
Je parlais au téléphone avec un ami de la longue période où je n’ai pas pu écrire, où c’était comme « éteint », ou bien « à sec ». L’impression que le réel exigeait tant mon attention que je ne pouvais m’y soustraire, mais du coup d’en être réduite à la personne réelle : la personne qui habite dans sa vie, lui obéit. Mais la nostalgie de l’autre pays, où habite une autre soi plus obscur, plus farouche, plus indistinct, mais qui parle ou plutôt qui écrit.
En te lisant je me dis que c’est de ce pays que tu parles, un pays commun, profond, parfois effrayant tant on y existe autrement. Un jour on s’y retrouve.

Fil complet :