..sur l'étiquette on peut lire

par catr @, mercredi 14 mars 2018, 21:26 (il y a 189 jours) En réponse à Claire

je crois que toutes les boîtes ont été ouvertes, que le festin bordélique de victuailles intellectuelles (et leurs petites sauces d'affects) était presque complet. et que rien n'a été servi par complaisance, ni cédé au facile. (mon grand chien bleu ronfle un peu.. dans les bras de sa trapéziste souriante et épuisée)







feue grand-mère me disait parfois : «catou, remets ta langue dans ta poche»
je lui répondais (parfois) que :«ho non, c'est bien trop sec là-dedans»
et sa tête, entre outrage et esclaffement, elle si fière et si digne, et
si elle cédait à son propre sourire alors je me taisais gentiment
puis j'allais au jardin pour déposer mon sourire et le sien dans
le coeur des fleurs qui clignotaient tout autour de sa maison

Fil complet :