en/vol

par François, dimanche 22 octobre 2017, 02:48 (il y a 27 jours) En réponse à catr

Parfois je me demande, pourquoi donc cette dichotomie entre l’écriture et la vie. Je m’en fais moi aussi cette idée, souvent (je ne te jette aucune pierre, je précise au cas où, tu dis des choses intéressantes qui donnent envie de trouver des angles nouveaux, et je m’interroge moi-même à voix haute). Pourtant écrire peut être : une méditation zen, la taille d’un menhir, le récurage de toilettes, tricoter une paire de chaussettes, l’observation à la loupe d’un lézard couleur cuivre, la scrutation d’un circuit imprimé, une consolation les soirs de pluie, un soir fêté sans raison particulière. Je n’ai pas toujours l’impression que l’homme se mute en fantôme, sitôt qu’il tapote sur son clavier. Ça n’est pas nécéssairement le creusement d’une solitude, ça peut être aussi préparer le lit d’une présence. Alors, peut-être pourrait-on se dire, écrire n’est pas moins important que vivre, écrire c’est vivre, comme le reste, souvent plus que le reste, rarement moins, et vivre c’est écrire.

Fil complet :