en/vol

par François, lundi 23 octobre 2017, 00:24 (il y a 26 jours) En réponse à catr

Nous sommes en symétrie car pour me part je pensais comme toi, précédemment. L’écriture ou la vie. Aujourd’hui je pense plutôt : l’écriture et la vie.
Écrire se situe quelque part en périphérie de la vie si on veut (elle est une distance), mais pas nécéssairement à l’extérieur de la vie.
Après, je suis aussi dans cette situation où je ne sais pas vivre, j’en ai conscience, mais ce fait ne me dévie pas de l’écriture.
Vivre est au-dessus de tout, mais écrire peut être inclut dans ce vivre.
Ce quelque chose qui arrive dont tu parles, peut-être est-il arrivé parce que tu as écrit (les mots ont un pouvoir), dessinant consciemment ou non un chemin qui t’a mené vers cet événement.
Alors écrire serait cet « en attendant » mais qui a son importance et ses ramifications, son vivant rôle.

Fil complet :