en/vol

par François, mardi 24 octobre 2017, 00:48 (il y a 25 jours) En réponse à catr

C’est vrai, je le comprends tout à fait, écrire brûle des forces vives, pourtant les forces vives poussent peut-être plus belles avec un peu de cendre, et l’arbre est sans doute mieux ramifié après quelques tailles et entailles. Écrire peut-il se faire contre la vie, ou à son détriment ? Pas écrire en soi, mais sans doute dans notre façon d’appréhender l’écrire. J’essaye en tous les cas de m’en convaincre.
J’imagine que tout est affaire d’équilibre, un peu de cendre, d’eau, de soleil, et la vie la terre.

Fil complet :