L'O et moi

par Casimir, mercredi 08 août 2018, 20:59 (il y a 126 jours) En réponse à Casimir

De toutes façons c’est parfois quelque chose que j’ai tout de suite oublié. C’est comme deux rideaux ouverts, quand deux rideaux sont ouverts ou bien quand je mets mes doigts entre les pales du ventilateur. Tout de suite je souffle dessus, comme quand je coince mes doigts dans les tiroirs, pour les faire mollir. Ou quand j’essaie d’avoir le plus chaud possible, ou d’être le plus malade possible. C’est quelque chose que j’oublie tout de suite. Je n’ai plus qu’à ouvrir les rideaux, éteindre le ventilateur, ou ouvrir les tiroirs pour y mettre toutes sortes de choses, quand l’O ne les a pas remplis jusqu’à ras bord. Ou alors je ferme les rideaux, j’allume le ventilateur et alors je ne touche pas du tout aux tiroirs et je ne touche plus à rien. Mais je pourrais retirer les rideaux, éteindre le ventilateur, vider les tiroirs, regarder par la fenêtre pour faire une grimace simple ou une grimace élaborée. C’est quelque chose que j’oublie tout de suite, comme les chèques des grands festivals, que l’O regarde avec tant d’avidité depuis le seuil de son histoire, la chaise où il se trouve, où il se balance, ses mains sous ses fesses. Il regarde ces chèques comme si il regardait un petit chiot, comme si il tentait de le peser des yeux pour savoir quelle pression parfaite appliquer pour le noyer. Après il se lève, il ouvre et referme les tiroirs frénétiquement, allume et éteint le ventilateur une dizaine de fois de suite, et puis il s’en va encore en claquant la porte, en rouvrant la porte et puis en la claquant de nouveau. Je sais bien qu’ensuite l’O dit dans tous les bars de la rue, ces bars où il trouve des filles, que je suis un millionnaire radin et un impuissant. Mais c’est encore quelque chose que je peux oublier. Je peux bien essayer d’avoir le plus chaud possible, d’être le plus malade possible, c’est quelque chose que j’oublie. Et parfois tout de suite, même si je souffle tout de suite sur mes doigts après les avoir coincés, même si ensuite je dors bien, si je dors mes vingt heures dans l’eau tiède, si je suis bien réveillé, si les extrémités ne sont pas trop loin, si mes rhumatismes ne me font pas trop mal. Me souvenir c’est encore quelque chose que je peux faire, mais seulement dans le cas où je me souviens tout de suite et que je n’oublie pas.

Fil complet :