les trois remarques et la suite.

par zeio, vendredi 18 juillet 2014, 01:17 (il y a 2332 jours) En réponse à konsstrukt

Concernant la narration, l'histoire, ça n'est jamais pour moi que secondaire dans la littérature. Peut-être, de ce point de vue, je n'aime pas la littérature. Je ne lis pas pour une histoire, j'en ai déjà trop dans ma tête à longueur de journée, il y en a trop, dans tous les sens et je le sentiment de les connaître déjà toutes par avance. mais je lis pour entrer dans un esprit, entendre une voix puissante qui me revigore, connaître sa façon d'appréhender et de sentir le monde, sa violence ou ce qu'elle pouvait mettre au jour en moi que je ne connaissais pas. Je crois que c'est là une énorme différence de vision entre nous deux (c'est d'autant plus enrichissant d'ailleurs), mais je ne crois pas pour autant que le mienne soit supérieure à ta vision en aucune façon. Parfois je pense que c'est une lacune que j'ai, je n'ai pas soif d'histoires, je n'ai jamais eu cette soif aussi loin que je me souvienne.... A part peut-être étant très jeune, bandes dessinées ou autre. Je lis pour m'imprégner de quelqu'un, non pas pour les suspens, histoires d'amours, drames... je lis autrui jusqu'à être moi-même l'auteur. Schizophréniquement sans doute. Pour la sensation, la plus abstraite. C'est une abstraction, clairement. Je lis pour sentir la vie de l'auteur, son expérience du monde, pas pour les histoires.

Il en va de même pour le cinéma d'ailleurs, les histoires m'y ennuient. La plupart du temps, je ne les suis pas vraiment. Je regarde un film pour l'atmosphère, le dégagement, la fuite de la réalité. Forcer la serrure d'un rêve. Je regarde un film pour un autre monde. Ca ne m'empêche pas d'aimer les films réalistes, paradoxalement, si j'y trouve de quoi me nourrir. Les personnages, je m'en fou... Je pense être nihiliste aussi pour ma part... et si les histoires ne m'intéressent pas, c'est aussi parce que la plus grande partie de moi se situe ailleurs. J'ai jamais su entrer dans le grand manège, il n'y avait plus de siège libre quand je suis arrivé.

Fil complet :