les trois remarques et la suite.

par Florian, vendredi 18 juillet 2014, 13:46 (il y a 2089 jours) En réponse à Florian

et d'ailleurs une intrigue, selon moi, ce n'est pas forcément ce que l'on croit : c'est une tension inhérente à toute chose, tout évènement et même toute pensée. elle se retrouve aussi bien dans un poème que dans un roman de 800 pages, que dans un essai (enfin certains). l'intrigue est ce qui pousse à poursuivre à l'instant d'après, il n'y a rien sans intrigue, c'est sûrement l'antidote au néant. les poèmes de plath par exemple, ou de tsvétaïeva, sont bourrés de cette immanence qu'est l'intrigue, alors mêmes que les événements ne sont pas clairement distincts, mais troubles, ou réduits à des images secousses.

Fil complet :